Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
derriereletiquette.overblog.com

Derrière l'étiquette est une association qui vise à dénoncer les pratiques qu'emploient les firmes dites "transnationales" pour produire leurs produits en regardant ce qui se cache derrière leurs étiquettes.

Le bilan macabre de Nestlé

Publié le 28 Novembre 2012 par antoineaff

Nestlé est la plus grosse firme agroalimentaire du monde, ces produits vont du café (avec sa marque devenue célèbre Nespresso -dont nous aurons le plaisir d'en reparler), aux pizzas surgelées, en passant pas les glaces. Nestlé se trouve aussi être le plus gros vendeurs de lait en poudre pour les nourrissons, elle détient à elle seule 40% de ce marché.

Seulement voilà, dans le monde un million et demi de nouveau-nés meurent chaque année à cause du lait en poudre. C'est le chiffre alarmant que fournit l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et l'UNICEF, deux organes de l'ONU, ui dénoncent l'utilisation des substituts au lait maternel. Rassurez-vous, si vous avez un petit frère ou une petite soeur en bas âge, ce n'est pas en France qu'il tue mais en Afrique. 

Depuis 1981, l'OMS interdit - du moins en théorie - toute publicité ou promotion des substituts au lait maternel, ainsi que l'offre d'échantillons gratuits aux femmes enceintes. Pourtant, malgré cette contrainte (adoptée par Nestlé en 1984) Nestlé continue de faire ouvertement la promotion dans les pays dit du Sud de son lait. 

Nestlé va jusqu'à financer des cliniques médicales de pays sous-développés qui acceptent de faire la promotion de ses substituts. Dans les années 1970, la firme payait des infirmières, qui habillées en blouse blanche donnaient des échantillons aux patientes. Une étude ainsi faite en 1973 à Ibadan au Nigéria montrait que 67% des mères donnaient du Lactogène Nestlé à leur enfant "parce qu'il apporte énergie et force". 

Mais les années 70's ne sont pas si loin. Le chiffre d'affaire du secteur du lait en poudre pèse 1,3 milliards de $ chez la firme, autant dire qu'elle n'est pas tout à fait prête à abandonner son trésor. Une étude britannique conduite en 2007 au Togo et au Burkina-Faso estime que 15% des centres de santé reçoivent du matériel promotionnel et du lait en poudre gratuitement. De plus, on peut encore trouver des panneaux publicitaires dans les villes de nombreux pays d'Afrique subsaharienne, sur lesquels on peut y voir des femmes noires, leur bébé dans les bras. "Pour le bien de ton enfant, donne lui du lait en poudre" peut-on lire sur les affiches, avec un visage blanc souriant à l'arrière-plan. Il faut avant tout savoir que les modes de consommation des Occidentaux jouissent d'un grand prestige en Afrique noire, où ces populations aimeraient bien atteindre leur niveau de vie.

Comment le lait en poudre provoque t'il la mort ?

Tout d'abord, les substituts sont vendus à un prix que de nombreuses personnes ne peuvent se permettrent (1,2 milliards de personnes vivent toujours sous le seuil d'extrême pauvreté, fixé à 1,25 $ par jour et par habitant selon la Banque Mondiale). De là, les populations les plus pauvres, qui ont va le voir sont contraintes d'acheter ce lait, n'en diluent pas assez pour des raisons économiques, ce qui provoque une malnutrition qui augmente la vulnérabilité des enfants devant les maladies. Ensuite, il faut bien évidemment de l'eau pour diluer le lait, mais dans un monde où 800 millions d'individus n'ont pas accès à une eau propre, les conséquences sont dramatiques et conduisent pour une large partie à la mort.

L'eau est en effet la première cause de mortalité dans le monde, elle tue plus que le SIDA, les accidents de voiture et les guerres réunies. De très nombreuses maladies découlent de la consommation d'une eau insalubre, comme le trachome, le choléra, la fièvre typhoÏde, la  dysentrie, l'hépatite, le paludisme ou encore les diarrhées, qui tuent à elles seules 2,2 millions de personnes. 

Cette eau, lorqu'elle est bue par des nourrissons qui sont dépourvus de tous systèmes immunitaires est fatale.

On pourait alors tout simplement se dire qu'il faut demander à ces femmes de ne plus nourrir leurs enfants avec ce lait. Mais les choses ne sont pas aussi simple et vous allez voir comment en toute impunité Nestlé, ainsi que quelques autres firmes tuent 4 000 enfants chaque jour.

Par le biais de médecins et du personnel médical payés par Nestlé, les femmes sont incitées à nourrir dès la naissance les nourrissons avec du lait en poudre. De plus, dans certaines maternités africaines un biberon est donné gratuitement ainsi que deux boites avant leur sortie, histoire de fiséliser les nouvelles clientes. Ensuite la distribution s'arrête mais il est alors impossible de commencer à nourrir son bébé au sein, car la mère ne produit plus de lait. Le processus est irréversible, une fois que la mère arrête de donner son lait elle n'en produit plus. Voici donc comment Nestlé oblige les femmes africaines à acheter leur lait plutôt qu'elles donnent le leur, qui est pourtant meilleur pour la santé, car il est le seul à apporter les anticorps aux nourrissons. Si c'est 1,5 millions de bébés étaient nourris au sein, ils survivraient. 

Il est ici important de préciser que dans le biberon que la mère prépare avec la poudre mélangée à de l'eau, ce n'est pas la poudre qui tue mais l'eau. Mais ce crime, car il s'agit bien d'un crime, même s'il n'est pas directement commis par Nestlé ne peut pas pour autant la disculper. La multinationale n'étant présente en Afrique que pour gagner de l'argent, ne se préoccupe pas des risques qu'elle fait endurer à des millions de personnes. Elle se moque également de posséder ses clients, disons à vie, car le taux de natalité dans les pas en développement et en particulier en Afrique est très élevé, ce qui lui permet de posséder une clientèle "renouvelable" et "abondante". Pas de soucis donc, un bébé mort en remplacera toujours un autre. "Good food, good life" tel est pourtant son slogan. 

Le trust Nestlé prêtant pourtant "respecter scrupuleusement le code de conduite" dicté par l'OMS, mais à l'évidence face aux 37 milliards de profit dégagé chaque année, inutile de dire qu'ils sont largement supèrieur au budget de l'OMS ; sont argent se convertit rapidement en pouvoir politique (don de 150 000 $ pour combler le déficit de l'OMS). 

Voici donc comment un million et demi d'enfants sont sacrifiés chaque année sur le triste autel du profit, assassinées par un cartel d'entreprises parmis les plus puissantes au monde.

Il se trouve qu'aujourd'hui, Nestlé est la firme la plus boycottée de toute la planète. Ceci en majeur partie par ce que l'on viens de voir, mais les assassinats de syndicaux, la destruction de la forêt pour les plantations d'huile de palme, le prix d'achat du café ou du cacao aux paysans du Sud sont également cité pour le boycottage général de la firme à travers le monde.

 

Sources : convergence-alimentaire ; OMS ; babymilkaction ; libération ; le monde diplomatique.

Commenter cet article

Alligator 04/08/2016 12:58

Alors je suis d'accord, beaucouo de marques sont a bannir
Mais le processus d allaitement n est pas irreversible. Ce n est pas parce qu une maman n aillaite pas a la naissance de son enfant qu elle ne peut plus le faire par la suite.
Il faut une meilleure information mais si les hopitaux et le personnel soignant sont achetés ca va etre compliqué

Sonia 03/08/2016 07:05

Ce message doit circuler et toucher un grand nombre de personne.

Louis Rosset 01/02/2016 18:29

Je pense que ce message sur Nestlé est une intoxication contre-publicitaire

Coulibaly 16/04/2018 16:02

Il totalement vrai allez au bled et prenez seulement un verre d'eau ensuite on en reparle !!! Et pour le système de manipulation mis en place il très réel et fonctionnel

Lancelot 18/02/2017 21:00

Toute les grands lobbys industriels font comme nestlé ils sont a éradiquer!

Lancelot 18/02/2017 21:00

Et ta bêtise c'est dut a une atrophie de ton cerveau!

Reine Kiki 31/01/2016 19:41

Nesquik, nescafé, tonimalt, ricoré, chocolat, caro, chocapic, cheerios, chokella, clusters, cookie crisp, crunch, golden grahams, fitness,after eight,galak, lanvin, kitkat, menier, nuts, quality street, sundy, smarties, buitoni, herta, maggi, mousline, contrex, hépar, perrier, vittel, quezac, san pellegrino, extreme, la laitière, chef, docello, nespresso, nidal, ptit, naturnes, guigoz, catchow, dog chow, felix, fido, friskies, goumet, proplan, purina one : A DEGAGER !!!! Et ce n'est peut-être pas exhaustif.... Simple copie de leur site ce jour !

Monique 16/04/2018 16:18

C'est tout à fait par hasard que je tombe sur ce site ! Vos propos sont tout simplement scandaleux ! !ET je suis furieuse de lire autant d'âneries, de mensonges !
Le lait en poudre sauve de nombreux enfants en Afrique et je suis bien placée pour écrire cela !

Une personne proche de ma famille , sage-femme, dirigeait un dispensaire-maternité de brousse dans un pays d'Afrique depuis 1963; 50 ans passés à soigner, à expliquer , à éduquer les mamans , à former des jeunes filles , à les préparer aux écoles d'infirmières.cette personne vient de décéder à passé 80ans
Vos propos démontrent si besoin est que vous ne connaissez RIEN aux problèmes de l'Afrique en matière sanitaire car vous n'êtes pas en permanence sur le terrain !
Jusqu'à il y a peu,depuis de nombreuses années, ce dispensaire recevait GRATUITEMENTdu lait en poudre en suffisance pour ces pauvres gens ; son utilisation était sévèrement règlementée et contrôlée. Les mamans étaient suivies et devaient venir régulièrement chercher le lait au dispensaire où la plupart avaient acouché, ce qui les obligeaient ainsi à faire contrôler l'état de santé de leur bébé.
De nombreuses mamans sont malades du sida,ou simplement tellement affaiblies par la malnutrition, la maladie ou encore les grossesses successives qu'elles n'ont pas assez d elait maternel à donner à leurs bébés.Sans parler des enfants abandonnés.
De plus selon les prescriptions de l'OMS, à cause du sida , il n'est plus possible de faire nourrir un enfant par une autre maman...

Votre engagement contre la malnutrition en Afrique est-elle sincère ??

Reine Kiki 31/01/2016 19:51

voir interview du PDG dans "we feed the world"

SG 31/01/2016 12:46

Pour ceux qui bloquent sur la forme, allez sur youtube, et vous trouverez des documentaires diffusés sur Arte notamment qui traitent du problème de nestlé (faites une recherche sur nestlé et business de l'eau par exemple). Documentaires réalisés par de "vrais journalistes" et qui relayent les mêmes infos. Voire pire. ;-)